en-tete
en-tete2 btn-gallerie-image
en-tete4 btn_histoires et poésie en-tete6
en-tete7 btn-metier-bucheron en-tete9
btn-accueil

Menu

Articles de la même rubrique:         La formation         Description de l’activité principale         Liste des connaissances d’un bûcheron sylviculteur         Liste du matériel d’un bûcheron         L’importance du savoir-faire, de l’ancien et du collègue de travail

Description de l’activité principale

Mon métier

Bûcheron, un métier que tout le monde semble connaître et que personne ne connaît parce qu’il est différent de ce que les gens pensent. Ce métier est assez diversifié. Pour moi, il a commencé après l’apprentissage avec l’intégration dans une équipe, qui après sur le chantier se diversifie par rapport aux saisons. Nous travaillons l’entretien des chemins forestiers, l’entretien des sentiers. Nous recherchons des limites forestières. Il faut donc savoir lire un plan comme un aide géomètre par exemple.

Nous avons aussi pour tâche l’entretien touristique des bancs, des tables, des refuges qu’il faut fabriquer à l’aide de la tronçonneuse et du bois trouvé sur place. Ensuite nous travaillons aussi dans les pépinières.

Nous semons des petits sapins ou d autres essences en pépinière (ces travaux de pépinière ne sont plus effectués actuellement). Puis on s’en occupe, en faisant développer ces semis et quelques années après ces mêmes plants, on les repique en forêt pour regarnir ou pour remplacer les sapins qui ont été coupé auparavant ; nous faisons aussi des dégagements. On dégage ces jeunes plants des ronces, genêts, etc.

Quelques années plus tard on fait du dépressage : on sélectionne les beaux bois d’avenir, et on laisse les feuillus et les résineux de valeur, il arrive que l’on nous demande de couper les arbres qui avaient été planté antérieurement. Toujours dans cette même forêt, 15, 20 années après le dépressage, on fait de la petite exploitation : bois de chauffage et perche. Par la suite les bûcherons coupent du petit bois pour l’industrie, pour la papeterie, pour les palettes.

Quelques années plus tard, nous coupons dans les exploitations les plus gros bois qui donneront du bois de charpente, de menuiserie que l’on a sélectionné, ainsi que du bois de plus grande qualité, du bois d’ébénisterie. Tout ce travail peut prendre de 75 à 150 années voire plus dans la même parcelle. C’est-à-dire que mon métier est en fait très varié et j’arrive à suivre une partie de cette évolution car je suis toujours au service du même employeur et propriétaire forestier.

Nous faisons aussi des travaux d’entretiens, des dégagements de chemin, curer les fosses à l’aide d’une tractopelle le plus souvent à la main, travaux de pépinière, travaux de dégagement des plantations, travaux d’exploitation forestière et couper du bois pour en faire du bois de chauffage. Actuellement, la mode est aux plaquettes, celle-ci consiste à couper du bois pour le broyer ensuite, et en final procurera des touts petits morceaux de bois. Ces bois sont utilisés dans les chaudières collectives, pour de la pâte à papier ou pour être compressés afin de faire de l’aggloméré.

Le métier de bûcheron consiste aussi à sélectionner, choisir, cuber les bois qu’il coupe. Le bûcheron indique la longueur au milieu de la grume puis prend le diamètre pour calculer le volume. Le bois est donc classé dans différentes catégories. Il existe plusieurs classifications de bois. Celle-ci donne une valeur positive à cette marchandise. Il y a aussi le bois de chauffage que l’on coupe en mètres, puis qui est fendu et empilé en stères.



La description du métier de bûcheron selon Bossons-fute.com :

En faisant quelques recherches sur la description du métier, on retombe bien sur les mêmes informations. Le lieu d’activité du bûcheron est la forêt et il effectue les différentes tâches suivantes :
- le repérage des arbres à abattre
- l’abattage des arbres sans faire de dégâts aux arbres voisins
- étêtage
- ébranchage : enlever les branches de l’arbre
- écorçage : enlever l’écorce de l’arbre
- débitage des arbres
- classement par catégories en fonction de l’utilisation (industrie, chauffage...)
- cubage
- câblage des grumes (troncs d’arbres abattus, ébranchés et écimés)

Pour effectuer ces tâches, le bûcheron utilise divers outils comme la tronçonneuse, le croissant, la hache... (Source www.bossons-fute.com fiche d’activité professionnel bûcheron)



Article précédent :La formation

fin1
Toutes les informations du site sont données à titre indicatif. Les photos du sites sont soumises au droit d'auteur en rigueur. Merci de ne pas les copier.
Site optimisé 1024*800
copyright Bûcheron-sylviculteur
fin2
fin3