en-tete
en-tete2 btn-gallerie-image
en-tete4 btn_histoires et poésie en-tete6
en-tete7 btn-metier-bucheron en-tete9
btn-accueil

Menu

Articles de la même rubrique:         Les contraintes et les risques pour la santé sont nombreux         Les maladies professionnelles         Les risques d’accidents du travail         Les moyens mis en jeu pour la sécurité         Les difficultés rencontrées         Accident du travail : hommage aux bûcherons         Le bûcheron et l’accident vue par un sociologue

Les maladies professionnelles

Sur la liste des maladies professionnelles en agriculture il y a environ 57 maladies reconnues. La plus importante est la maladie de lyme due à la tique qui provoque des maladies neuro cérébral, paralysie. Il y a beaucoup de cas, lors des dégagements dans les genêts ces tiques sont très présentes. Ces tiques entraînent des maladies très graves. Il y a aussi d’autres maladies comme les eczémas aux huiles et hydrocarbures, les maladies qui atteignent les poumons du aux poussières de bois, les maladies aux articulations, maladie lombaire, cardiaque, maladie de la nuque, suite au port du casque. Il y a aussi des bûcherons atteints aux niveaux des jambes, jambes cassées suite aux chocs. Cela peut donner des problèmes aux genoux, aux articulations...



Les types de maladies vues par le site bossons-fute.com :

Les maladies professionnelles reconnues au régime général sont :
• Spirochétoses (à l’exception des tréponématoses)
• Affections provoquées par les huiles et graisses d’origine minérale ou de synthèse ou provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
• Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
• Affections professionnelles provoquées par les bois
• Affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
• Fièvres hémorragiques avec syndrome rénal dues aux agents infectieux du groupe hantavirus
• Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier ou par la manutention manuelle de charges lourdes

Les maladies professionnelles reconnues au régime agricole sont :
• Tétanos professionnel
• Maladie de Lyme
• Affections provoquées par les huiles et graisses d’origine minérale ou de synthèse
• Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
• Rage professionnelle
• Affections professionnelles provoquées par les bois
• Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
• Affections professionnelles provoquées par les bruits
• Affections dues aux rickettsies
• Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier ou provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes

Et finalement, les autres maladies reconnues sont :
• Lombalgies http://www.inrs.fr/htm/les_lombalgi...
• Allergie aux plantes, aux pollens, aux bois
• Piqûres ou petites blessures avec des végétaux (épines, aiguilles, écorces), pouvant donner secondairement une infection
• Zoonoses ne figurant pas dans les tableaux de maladies professionnelles

Il y a donc beaucoup de maladies reconnues cependant lorsque celles-ci apparaissent, elles ne sont pas toujours vraiment reconnues. J’ai un collègue de la région, qui a utilisé de la K-othrine. Suite à cela et malgré son équipement de protection, 15jours après il a eu des problèmes cardiaques. Ces problèmes cardiaques l’ont amené à faire des analyses de sang et il a extrêmement de mal à faire reconnaître sa maladie professionnelle. Il a été pendant trois mois à la maison malade après avoir utilisé ce produit vraiment dangereux. La caisse a refusé de reconnaître ces faits. Il a dû se battre. Il a finalement été reconnu comme maladie professionnelle mais pas suite à l’utilisation de produits phytosanitaires, ce qui est malheureux pour ce bûcheron. Voir inadmissible alors que la caisse connaît les méfaits du produit.

Selon l’Organisation mondiale de la santé
La santé ne se définit pas par l’absence de maladie mais par un état de complet bien-être physique, mental et social. La Santé et la Sécurité au Travail traduisent donc cet objectif de bien-être, à partir des conditions de travail et de l’environnement professionnel. Il faut de plus considérer que la qualité des conditions de travail et de l’environnement professionnel garantissent non seulement une bonne santé et une bonne sécurité pour celles et ceux qui travaillent mais concernent aussi les enfants et les personnes qui sont à l’âge de la retraite. En effet les enfants ou même le foetus peuvent directement ou indirectement être affectés par les effets de mauvaises conditions de travail et il n’est pas rare que des personnes ayant terminé leur activité professionnelle souffrent de maux chroniques dont l’origine est leurs mauvaises conditions de travail antérieures.

La version électronique du guide des maladies professionnelles à l’adresse suivante :

http://www.inrs.fr/mp/index.html

JPEG - 587.2 ko
La tique



fin1
Toutes les informations du site sont données à titre indicatif. Les photos du sites sont soumises au droit d'auteur en rigueur. Merci de ne pas les copier.
Site optimisé 1024*800
copyright Bûcheron-sylviculteur
fin2
fin3