en-tete
en-tete2 btn-gallerie-image
en-tete4 btn_histoires et poésie en-tete6
en-tete7 btn-metier-bucheron en-tete9
btn-accueil

Menu

Articles de la même rubrique:         Une lumière au cœur de l’hiver         Le Gui, plante symbolique de l’hiver         La Nature Cosmique du Gui         Le Gui et l’Ancienne Lune         Un comportement d’extra-terrestre         Mythe de Balder         Rama et la plante sacrée des druides         La Symbolique Celtique         Druide         Le Gui et la Lune         Le Rameau d’or         Le Gui, Plante de Lumière         Les relations du Gui et de l’arbre         Noël, Fête de la Lumière.         Le Gui

Les relations du Gui et de l’arbre

On l'a vu, le Gui porte un message de vie, de protection. Il serait donc incompréhensible qu'il ne fasse pas profiter son hôte de ses bienfaits. On a longtemps cru et dit que le Gui parasitait l'arbre, l'épuisait jusqu'à le faire mourir. En réalité le Gui ne prend à l'arbre que de la sève brute (eau et sels minéraux puisés par les racines de l'arbre et aspirés vers le sommet ). En échange le Gui va lui transmettre des sèves élaborées, riches en substances nutritives et des anti-corps sous forme d'enzymes. Pour les Anciens, le Gui était vu comme le cœur vivant de l'arbre endormi. Si l'on devait abattre un arbre, il était nécessaire avant tout de couper le Gui sinon l'arbre resterait invulnérable...

Dans la nature le Gui a une fonction importante puisqu'il ne s'installe que sur des arbres fragilisés, en état de faiblesse, pour leur permettre de se maintenir en vie. On le trouve aussi sur des arbres dont les conditions de vie sont défavorables (certaines énergies telluriques). Une expérience a été menée pendant six ans en Normandie, sur des pommiers portant du Gui. Durant toute cette période, à chaque printemps on a défolié tous les arbres, ils n'étaient donc plus en état d'élaborer leur photosynthèse, ne possédant plus aucune feuille. Les arbres ont survécu...

Le Gui aide et soutient l'arbre. Il a le pouvoir de reconnaître des structures de cellules non physiologiques, de repérer des dysfonctionnements cellulaires et d'agir en conséquence, grâce notamment aux lectines, substances dont la fonction est de freiner la division cellulaire, la formation de tumeurs et de recréer des connexions quand s'installent des fonctionnements trop autonomes ( ex. pathologies cancéreuses). Pour l'arbre comme pour le corps humain, le Gui crée un espace de vie qui ne serait pas possible sans lui. Selon l'arbre sur lequel il pousse, le Gui va développer des qualités différentes.

Claire BONNET


Article précédent :Le Gui, Plante de Lumière

fin1
Toutes les informations du site sont données à titre indicatif. Les photos du sites sont soumises au droit d'auteur en rigueur. Merci de ne pas les copier.
Site optimisé 1024*800
copyright Bûcheron-sylviculteur
fin2
fin3