en-tete
en-tete2 btn-gallerie-image
en-tete4 btn_histoires et poésie en-tete6
en-tete7 btn-metier-bucheron en-tete9
btn-accueil

Menu

Articles de la même rubrique:         Une lumière au cœur de l’hiver         Le Gui, plante symbolique de l’hiver         La Nature Cosmique du Gui         Le Gui et l’Ancienne Lune         Un comportement d’extra-terrestre         Mythe de Balder         Rama et la plante sacrée des druides         La Symbolique Celtique         Druide         Le Gui et la Lune         Le Rameau d’or         Le Gui, Plante de Lumière         Les relations du Gui et de l’arbre         Noël, Fête de la Lumière.         Le Gui

Mythe de Balder

Cette idée illustrée par le Mythe de Balder, est extrait de L’Edda, recueil de récits de la Mythologie nordique. Collectés et rédigés par un Islandais Snorri STURLSON, à la fin du 12ème s., les poèmes qui le composent remonteraient à des âges fort reculés.

L’histoire nous conte la mort de Balder, fils d’Odin et dieu de la Lumière et de la Beauté. Aucun dieu ne l’égale en sagesse et en pureté. Et d’ailleurs, tous aiment Balder. Tous sauf un. Loki n’est pas un dieu mais le fils d’un Géant. Jaloux de Balder et de ce qu’il représente, il décide un jour de le supprimer. La nuit, Balder fait de sombres rêves qui lui annoncent sa mort. Alertés et inquiets, les dieux tiennent conseil sur les décisions à prendre. Frigga, la mère de Balder, a une idée, elle décide d’entreprendre un voyage à travers toute la terre afin de demander à toutes les créatures terrestres de prêter serment de ne jamais nuire à Balder. Tous les minéraux, les végétaux, les animaux engagent leur promesse. Rassurés, les dieux s’amusent à frapper Balder avec toutes sortes de projectiles, le sachant désormais invulnérable. Et effectivement toutes les armes tombent avant d’atteindre Balder.

Intrigué Loki se rend chez Frigga, déguisé en vieille femme et lui demande ce que font les dieux. Frigga lui raconte le voyage entrepris pour assurer la sécurité de Balder et comment tout ce qui vit sur terre avait juré de ne jamais lui faire de mal. Mais elle ajoute : « Tous, sauf un petit arbrisseau qui s’appelle Gui. Celui-là m’a paru trop jeune, trop insignifiant pour que j’en exige un serment ». Frigga partie, Loki part à la recherche du Gui, l’arrache, en fabrique une flèche et l’apporte à l’endroit où les dieux se distrayaient. Hoder, le frère de Balder qui est aveugle, se tient assis à l’écart des jeux. Loki lui propose de l’aider à participer aux amusements des dieux et pour ce faire il lui tend la ramille de Gui, lui recommande de tirer de toutes ses forces et lui ,Loki, sera là pour diriger son tir. Hoder accepte avec joie et jette le Gui avec force en suivant les indications de Loki. Le rameau transperce le cœur de Balder qui tombe raide mort.

La symbolique de ce récit illustre parfaitement l’idée que le Gui ne fait pas partie des êtres terrestres. Balder incarne la force solaire de la terre. De ce fait, toute vie née de la terre lui est liée et ne peut lui nuire. A l’exception du Gui qui est étranger à cette matrice terrestre puisqu’il est le vestige attardé d’un autre monde. Frigg décrit le Gui comme un être « trop jeune », comme n’ayant pas atteint la maturité des plantes terrestres. Il est resté une sorte « d’animal-plante », un embryon de plante terrestre.

Claire BONNET




fin1
Toutes les informations du site sont données à titre indicatif. Les photos du sites sont soumises au droit d'auteur en rigueur. Merci de ne pas les copier.
Site optimisé 1024*800
copyright Bûcheron-sylviculteur
fin2
fin3